Bébé arrive et vous vous posez sans doute des questions sur son assurance-maladie et notamment sur la possibilité de l’assurer en prénatale, soit avant sa naissance.

Voici les réponses à quelques questions fréquemment posées :

A quoi sert l’assurance prénatale ?

L’assurance prénatale consiste à assurer son enfant avant sa naissance et ce, bien qu’il soit en théorie possible de l’assurer dans les 3 mois qui suivent sa naissance. Les avantages de l’assurer en prénatale sont les suivants :

  • En assurant bébé en prénatale, vous vous épargnez des tracas administratifs à gérer après la naissance : vous en aurez déjà suffisamment à faire entre les couches et les biberons !
  • En assurant bébé en prénatale, vous lui permettez de souscrire des assurances complémentaires et ce, sans examen de santé même s’il s’avère, après la naissance, qu’il souffre d’un problème de santé particulier

Un nouveau-né prématuré bénéficie-t-il d’une assurance prénatale ?

Si l’assurance prénatale a été souscrite avant la naissance, bébé, même prématuré, pourra en bénéficier et la caisse-maladie ne pourra pas refuser de l’assurer pour les assurances complémentaires après sa naissance.

Si vous souscrivez une assurance-maladie pour votre nouveau-né prématuré après sa naissance, la caisse-maladie pourrait tout à fait refuser de l’assurer pour les assurances complémentaires en raison de son état de santé. Voilà pourquoi il n’est jamais trop tôt pour souscrire une assurance prénatale : si vous attendez trop longtemps et que vous accouchez prématurément, votre enfant pourrait ne pas être assuré pour les complémentaires.

Cela coûte-t-il plus cher d’assurer son enfant en prénatale ?

Non, assurer bébé en prénatale ne vous coûtera pas plus cher que si vous l’assurez dès le jour de sa naissance. Le principe est que vous souscrivez l’assurance avant la naissance mais que vous ne commencez à payer les primes qu’à partir du jour de la naissance de bébé.

Mon enfant doit-il être assuré auprès de la même caisse-maladie que moi ?

Non, votre enfant peut tout à fait être assuré en prénatale auprès d’une autre caisse-maladie que la vôtre. Si vous assurez votre enfant auprès de votre propre caisse-maladie, il est possible que votre assureur vous accorde un rabais familial. Cela ne veut cependant pas dire que vous ne trouverez pas une offre plus intéressante ailleurs.

Si vous trouvez une offre plus intéressante auprès d’une autre caisse-maladie mais que vous souhaitez tout de même garder votre assureur, vous pouvez tout à fait inscrire votre enfant séparément.

Comment choisir l’assurance prénatale de mon enfant ?

L’assurance prénatale de votre bébé doit être particulièrement bien choisie, d’autant plus qu’il risque de la garder longtemps. En effet, s’il souhaite changer d’assurance, la nouvelle caisse-maladie lui demandera de remplir un questionnaire médical et selon son état de santé, elle peut tout à fait refuser de l’assurer pour les assurances complémentaires.

Pour choisir la caisse-maladie de votre enfant, le mieux est de comparer les offres tant pour l’assurance maladie de base que pour les complémentaires. En effet, votre enfant aura besoin d’assurances complémentaires telles que l’assurance hospitalisation et l’assurance soins dentaires. Il aura également besoin d’une assurance accident.

La plupart des caisses-maladie proposent un pack d’assurances pouvant convenir à votre enfant mais il est indispensable de comparer les offres pour trouver la solution la plus adaptée à votre budget et aux besoins de votre enfant.

 

 

Pin It on Pinterest