Lorsque l’on souscrit une assurance maladie pour son enfant, il faut également choisir une franchise.

Pour rappel, la franchise correspond à ce que l’assuré paiera de sa poche avant d’être couvert par son assurance maladie.

Les franchises des enfants sont différentes de celles des adultes. Les niveaux possibles sont les suivants :

  • franchise à CHF 0
  • franchise à CHF 100
  • franchise à CHF 200
  • franchise à CHF 300
  • franchise à CHF 400
  • franchise à CHF 500
  • franchise à CHF 600

Les enfants ont un avantage certain par rapport aux adultes puisqu’ils peuvent opter pour une franchise à 0.-. C’est d’ailleurs la franchise que l’on recommande pour l’assurance prénatale.

En effet, un nouveau-né est amené à subir des consultations médicales régulières.

Les frais de santé de votre enfant peuvent survenir dès sa naissance. En effet, il faut savoir que pendant le séjour à la maternité, seuls les soins du nouveau-né en bonne santé sont pris en charge par l’assurance-maladie de la mère. Si votre enfant est malade pendant son séjour à la maternité ou qu’il a présenté des complications à la naissance, c’est sa propre assurance maladie qui devra couvrir les frais.

De plus, une fois sorti de la maternité, votre enfant n’en aura pas fini avec les visites médicales.

Un nouveau-né doit en effet subir plusieurs visites pédiatriques pendant sa première année de vie : à 1 mois, 2 mois, 3 mois, 4 mois, 6 mois, 9 mois et 12 mois. De plus, votre enfant devra également subir des vaccins qui seront, eux aussi, couverts par son assurance maladie.

Un nouveau-né court plus de risques de tomber malade qu’un adulte ou un enfant plus âgé. En effet, son système immunitaire n’est pas encore mature. S’il est en plus gardé en collectivité, il a encore plus de chances de tomber malade.

Tout bien considéré, la diminution de prime dont vous pouvez bénéficier en choisissant une franchise à option n’est absolument pas rentable si l’on considère tous les frais de santé de votre bébé. La franchise à 0.- reste donc la meilleure option pour l’assurance prénatale.

Sachez qu’il est tout à fait possible de changer de franchise d’ici quelques années si vous constatez que votre enfant est peu souvent malade. Dans ce cas, une franchise un peu plus élevée peut s’avérer plus rentable.

A noter que votre enfant ne sera pas exonéré de la quote-part : il devra payer 10% de ses frais de santé jusqu’à hauteur de 350 francs par an.

Une bonne façon d’économiser sur l’assurance maladie de votre enfant est de comparer les offres d’assurance prénatale. En effet, les tarifs sont très variables d’une caisse-maladie à l’autre alors que les prestations de l’assurance maladie (base) sont les mêmes pour tous.

Recevez notre newsletter
Vous êtes parent ou futur parent ? Recevez tous les mois dans votre boîte mail des infos, des astuces et des bons plans sur la grossesse et la parentalité en Suisse.
Vos informations personnelles ne seront pas revendues à des tiers.