Lorsqu’on souhaite préparer l’avenir financier de son enfant, le plus commun est d’ouvrir un compte bancaire à son nom et d’y verser librement les montants que l’on souhaite et quand on le souhaite. À sa majorité, l’enfant devenu grand prendra le contrôle du compte et pourra utiliser le capital comme il le souhaite.

Mais est-ce le moyen le plus efficace et avantageux d’épargner pour son enfant ? Chez Bébé Arrive, nous sommes d’avis que non. 

Le contrat 3e pilier parent-enfant présente bien plus d’avantages et on ne parle pas que des déductions fiscales dont vous pourrez bénéficier !

Voici les 3 principaux avantages à choisir d’épargner en assurance. 

 

Garder le contrôle total de l’épargne de son enfant

Lorsque vous ouvrez un compte épargne dans un établissement bancaire le compte doit être au nom de l’enfant pour pouvoir bénéficier des prestations et des taux d’intérêt pour ce type de compte. 

Jusqu’ici, tout va bien, vous gardez le contrôle du compte tant que votre enfant est mineur. 

Oui, mais après ? 

Une fois l’enfant majeur, il reprend le contrôle total du compte et c’est bien là tout le problème, du moins pour certains parents. Le jeune adulte pourra liquider la totalité de son capital quand et comme il le souhaite. Les parents n’ont plus aucun contrôle sur ce capital. 

Bien que cet argent lui soit destiné, parfois la jeunesse et le manque d’expérience font que cet argent est vite gaspillé dans des achats pas très utiles plutôt que réellement investi pour son avenir. 

 

Au contraire, dans un contrat 3e pilier parent-enfant, vous, parent, êtes le preneur d’assurance et votre enfant le bénéficiaire. 

Cela signifie que rien ne se produira à la majorité de votre enfant sauf si vous en décidez autrement. À la signature du contrat, vous décidez de l’échéance de celui-ci. 

À l’échéance du contrat votre enfant ne touchera pas le capital, sauf si, encore une fois, vous en décidez autrement. Le capital vous est versé à vous, preneur d’assureur et c’est à vous de choisir quoi en faire. 

Vous pouvez le donner à votre enfant bien sûr, mais aussi le placer, l’investir, lui payer son permis de conduire, sa première voiture, un apport pour son premier appartement, etc. 

C’est vous qui choisissez !

 

Garantir et sécuriser le capital du compte épargne de son enfant

Lorsque vous ouvrez un compte épargne enfant en banque, celle-ci ne vous donne aucune garantie concernant le capital que vous parviendrez à constituer jusqu’à la majorité de votre enfant. 

Elle ne vous donne également aucune garantie de continuer à verser sur le compte de votre enfant si jamais, par malheur, il vous arrivait quelque chose. 

Le produit bancaire peut paraître avantageux en termes de gestion des versements qui est totalement libre au contraire d’un produit en assurance. Mais les garanties que vous offre un produit en assurance sont incomparables. Il s’agit de véritables garanties de contrat d’assurance vie ! 

 

En effet, Le capital est garanti à la signature du contrat parent-enfant. Cela signifie que, arrivera ce qui arrivera, la totalité du capital sera constitué et versé à échéance du contrat.

  • En cas de décès des parents : l’enfant touchera le capital garanti à échéance du contrat. 
  • En cas d’incapacité de gain : l’assureur continue d’effectuer les versements à votre place (dans un contrat 3e pilier ce sont les primes). 

Si au premier abord la fréquence régulière des versements peut paraître une contrainte, au contraire, c’est le moyen le plus efficace pour se constituer une épargne sur le long terme. Et, encore plus, lorsque les situations d’incapacité de gain sont prises en charge !

Assurance bébé fille

Le saviez-vous ?

En Suisse, dès votre 1er enfant, vous avez le droit aux allocations familiales jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 16 ans. Le montant varie selon les cantons, mais il s’agit d’au minimum de 200 francs par enfant et par mois. 

Notre conseil :

Utiliser le montant des allocations pour payer les primes mensuelles du contrat 3e pilier. Ainsi, le budget familial ne sera pas impacté et vous pourrez toujours déduire ces versements sur votre déclaration fiscale. Que du bénéfice !

Faire des économies d’impôts tout en constituant une épargne pour son enfant 

Pas de grande surprise pour ce dernier avantage. Tout le monde sait (ou presque) en Suisse que le contrat 3e pilier donne droit à des avantages fiscaux. Il en va de même pour le contrat parent-enfant. Or, ce n’est pas le cas d’un produit d’épargne en banque. Les montants que vous y verserez ne pourront pas faire l’objet d’une déduction fiscale. 

Pour le contrat 3e pilier, le montant de revenu imposable varie selon les cantons. Pour le connaître, il faudra vous informer auprès de l’administration fiscale de votre canton de résidence ou plus simplement poser la question à l’un de nos conseillers. (Utilisez notre chat ou notre formulaire de contact)

Cela vous permet tout simplement d’épargner intelligemment. Vous optimisez les versements que vous effectuez chaque année. 

Pour en savoir plus sur le contrat 3e pilier parent-enfant : Bien préparer l’avenir de son enfant grâce au 3e pilier

Demandez conseils et un comparatif des offres gratuitement !

Nos équipes sont de vrais professionnels du marché de l’assurance en Suisse Romande. Ils analysent et sélectionnent les offres au cas par cas en prenant bien en compte votre situation particulière et les objectifs que vous vous êtes fixés.

Vous avez un doute ? Besoin d’un éclaircissement ? Utilisez notre chat pour une réponse immédiate.