fbpx

Petit à petit, bébé grandit et ses dents aussi ! Pour lui épargner des douleurs et vous faire économiser en traitements et soins, il faudra s’assurer que ses dents sont saines. Pour cela, des contrôles réguliers chez le dentiste sont fortement conseillés. Mais à quel âge l’y emmener pour la première fois ?

 

La 1ère visite chez le dentiste de bébé

En général, on conseille aux parents d’emmener leur enfant consulter un dentiste à l’âge préscolaire, entre 3 et 4 ans. Le dentiste pourra à ce moment-là contrôler l’hygiène bucco-dentaire de votre enfant ainsi que dépister et traiter les caries. 

Néanmoins, dans certains cas, une visite chez le dentiste est nécessaire avant 3 ansSi les premières dents de bébé tardent à arriver, par exemple, il sera alors conseillé de consulter un dentiste. 

De même que si vous constatez vous-même, une ou plusieurs caries, une coloration rosée ou blanchâtre et des tâches noires ou jaunes sur les dents de votre enfant, il est vivement conseillé d’aller consulter. Votre enfant peut souffrir de la carie du biberon, qui est une maladie qui affecte les dents de lait provoquant des caries sévères, douloureuses et qui se propagent rapidement. Avant l’âge de 3 ans, il est plus facile de prévenir et soigner cette maladie qui peut avoir des répercussions sur la dentition future de bébé.

La carie du biberon est une maladie due à l’utilisation très fréquente de biberon ou lolette sucrée (miel, sirop, jus, soda, etc).

Enfin, si vous ou votre partenaire souffrez d’une maladie dentaire, vous l’avez peut-être malencontreusement transmise à bébé. En effet, certaines maladies dentaires sont génétiques. Si vous êtes dans cette situation ou simplement que vous hésitez à emmener bébé consulter un dentiste pour diverses raisons, il est toujours mieux d’en parler avec votre médecin traitant. Il pourra confirmer s’il est nécessaire ou non, dans votre situation, d’emmener votre enfant consulter un dentiste avant l’âge conseillé de la première visite. 

Dans tous les cas, une visite précoce de bébé chez le dentiste ne pourra pas faire de mal et pourra vous rassurer concernant l’état de ses dents. Il est même conseillé de faire de la 1ère consultation chez le dentiste, un moment calme, rassurant et agréable On évite donc que celle-ci soit une visite d’urgence et on explique bien à l’enfant le rôle du dentiste et le déroulement d’une visite. Ça évitera les traumatismes et les crises de pleurs à chaque prochaine visite chez le dentiste. 

Bien sûr pour se rendre chez le dentiste, il faudra attendre que bébé ait des dents. Les poussées dentaires qui apparaissent vers l’âge de 6 mois, bien qu’elles puissent être douloureuses ne nécessitent pas une visite chez le dentiste. Des méthodes existent pour aider bébé à avoir moins mal aux dents et à le soulager durant cette période. 

Les soins dentaires ne sont pas remboursés par l’assurance de base

Contrairement à l’ophtalmologie, pour laquelle l’assurance de base rembourse l’achat de lunettes ou de lentilles à hauteur de 180 CHF/an, les soins dentaires ne sont pas couverts par la LAMal même pour les enfants à l’exception des soins dentaires résultant d’une maladie du système masticatoire ou des séquelles d’une autre maladie.

Alors, lorsque l’on sait qu’un enfant sur deux doit porter un appareil dentaire en Suisse et que l’on connaît le prix de celui-ci (entre 3000 et 9000 francs) il y a de quoi s’inquiéter ! 

C’est pour répondre à ce problème qu’existe l’assurance complémentaire soins dentaires.

Elle est particulièrement conseillée si votre enfant à tendance à développer des caries, qu’il doit être suivi concernant l’alignement de ses dents, s’il doit porter un appareil, etc. Le montant de la prime sera alors largement compensé par les économies réalisées, et même si, les appareils dentaires ne sont pas remboursés à 100% !

De manière générale, l’assurance complémentaire soins dentaires est vivement conseillée pour tous les enfants puisqu’ils sont amenés à effectuer des contrôles réguliers chez le dentiste (minimum une fois par an) pour vérifier la poussée ou les tombées des dents de lait, vérifier l’hygiène bucco-dentaire, la présence ou non de caries, la présence ou non de tartre sans parler des problèmes liés à la mâchoire et à l’alignement, le chevauchement des dents, etc. 

Si vous êtes intéressé par l’assurance soins dentaire pour votre enfant, que vous souhaitez y souscrire ou simplement vous faire une idée du montant de la prime, remplissez notre formulaire et recevez une réponse rapide, personnalisée et gratuite !