Une grossesse ça se prépare ! C’est d’autant plus vrai si vous souhaitez bénéficier de prestations grossesse ou maternité complémentaires à celles de l’assurance de base. En effet, les assurances complémentaires imposent un délai de carence. Pas possible d’y souscrire au dernier moment lorsqu’on apprend sa grossesse, il faut s’y prendre plusieurs mois à l’avance. On fait le point sur la question.

 

De quelles assurances complémentaires ai-je besoin pour ma grossesse ? 

L’assurance de base propose un certain nombre de prestations pendant la grossesse. Celles-ci sont jugées insuffisantes par certaines mamans qui souhaitent accoucher en chambre privée ou pratiquer la sophrologie ou le yoga prénatal, par exemple, durant leur grossesse. Pour bénéficier de ces prestations supplémentaires, il faudra se tourner vers les assurances complémentaires. En effet, elles proposent des prestations plus étendues pour la grossesse et la matenité comme la prise en charge d’échographies (en plus des deux couvertes par la LAMal) et couvrent les frais de préparation à l’accouchement pour lesquels l’assurance de base ne propose qu’une faible participation. Selon les caisses-maladie, ces assurances peuvent inclure également des indemnités d’allaitement, des séances de gymnastique post-natale ou encore la prise en charge d’une aide ménagère pour pouvoir profiter de bébé au maximum une fois qu’il sera là. 

 

L’assurance complémentaire “division privée” ou “semi-privée”

Comme son nom l’indique, cette assurance prend en charge les séjours hospitaliers en chambre privée ou semi-privée. Elle vous permettra d’accoucher au calme et en toute intimité. En plus, elle vous permet le libre choix de votre médecin, le libre choix de l’hôpital dans lequel vous souhaitez accoucher et elle prend en charge les frais ambulatoires. 

Selon les caisses, en plus des prestations de grossesse citées plus haut, cette assurance peut inclure également la prise en charge des frais de garde d’enfant ou d’animaux qui peut se montrer très utile pour de jeunes parents.. 

Pour en savoir plus : Assurance complémentaire: pourquoi choisir l’hospitalisation privée pour son accouchement ?

 

L’assurance complémentaire médecines naturelles

Elle permet une prise en charge des traitements de médecine douce de spécialités non prises en charge par l’assurance de base ainsi que les traitements pratiqués par un non médecin. 

De plus en plus de femmes enceintes se tournent vers les médecines naturelles qui ont d’ailleurs de nombreuses vertus pour bien vivre sa grossesse, mais aussi pour se préparer au mieux à son accouchement et à l’après-grossesse.

Pour en savoir plus : Se soigner au naturel pendant la grossesse

 

L’assurance complémentaire soins dentaires

Si vous ne le savez pas encore, durant la grossesse, la dentition de la femme est fragilisée. Il arrive souvent que la femme enceinte développe des problèmes bucco-dentaires. L’augmentation d’hormones, entre autres, sensibilise les gencives de la femme. Elle sera également plus susceptible de développer des caries dentaires et même des maladies bucco-dentaires qui peuvent avoir des conséquences sur le bébé. 

Les soins dentaires n’étant pas couverts par l’assurance de base en Suisse, cette assurance complémentaire est indispensable pour surveiller de près sa dentition et prévenir tous problèmes pendant sa grossesse. 

Pour en savoir plus : Vous êtes enceinte : attention à vos dents !

 

Pourquoi souscrire aux assurances complémentaires avant ma grossesse ?

Nous n’insisterons jamais assez : n’attendez pas de vouloir tomber enceinte pour souscrire à l’assurance complémentaire ! 

Nous rencontrons trop de femmes qui attendent de tomber enceinte pour souscrire aux assurances complémentaires. Malheureusement pour ces femmes, il est déjà trop tard pour pouvoir bénéficier des prestations. La raison ? Les délais de carence ! 

En effet, contrairement à l’assurance de base, les assurances complémentaires, soumises au régime privé, peuvent imposer des délais de carence ou autrement dit, un délai d’attente à respecter après la souscription pour pouvoir bénéficier des prestations. C’est le cas de toutes les compagnies d’assurance en Suisse, du moins concernant les prestations pour la grossesse, à quelques exceptions près. 

Nombreuses sont les futures-mamans qui, mal-informées, se retrouvent prises au dépourvu et ne bénéficient que des prestations limitées de l’assurance de base pour leur grossesse. Sans assurance complémentaire, une partie importante des frais de grossesse et de maternité ne sont pas pris en charge et sont à régler en totalité par l’assurée. Certaines futures-mamans se retrouvent alors dans l’obligation de limiter les soins au strict minimum pour limiter les frais. 

Quel dommage de ne pas pouvoir bénéficier de tous les soins que vous souhaitez pour vivre cette période si particulière qu’est la grossesse ! 

 

 

Les délais de carence selon les prestations et les compagnies

Pour éviter cette situation, une seule solution : s’informer et respecter les délais de carence imposés par les différentes compagnies. Ces délais peuvent également varier au sein même de la compagnie, selon les produits d’assurance.  

De manière générale en Suisse, un délai de carence, pouvant aller de 9 à 24 mois, s’applique par la grande majorité des assureurs concernant les prestations complémentaires de grossesse et/ou de maternité. D’autres délais de carence peuvent être imposés selon les produits d’assurance.

Concernant l’assurance complémentaire division privée, un délai de carence est systématiquement imposé par les compagnies d’assurance, même hors cadre d’une grossesse. Ce délai peut varier, mais il est généralement de 12 mois d’attente pour la plupart des caisses : Helsana, Groupe Mutuel, CSS…

Pour l’assurance complémentaire soins dentaires, un délai de carence allant de 6 à 12 mois est également imposé par la plupart des assureurs. À noter que si vous présentez déjà un problème ou une maladie bucco-dentaire (qui serait survenue pendant votre grossesse par exemple) à la signature du contrat, l’assureur pourra refuser de vous couvrir, même passé le délai de carence. 

En revanche, l’assurance complémentaire médecines douces peut généralement être souscrite au moment de sa grossesse car aucun délai de carence n’est imposé. 

 

Pour en savoir plus, retrouvez l’article de notre partenaire : Assurance complémentaire : attention au délai de carence

 

Les règles et les délais varient selon les caisses-maladie. Comparer les offres c’est utile et pas seulement pour trouver l’offre la moins chère ! Le comparatif vous permet également d’y voir plus clair concernant les conditions de souscription et les délais de carence pour ne pas vous tromper. Notre équipe spécialisée effectue ce comparatif pour vous gratuitement et de manière personnalisée. 

Préparez votre grossesse dès aujourd'hui !

N’attendez pas pour souscrire aux assurances complémentaires ! 

Anticipez vos besoins futurs de femme enceinte en trouvant l’offre la mieux adaptée et au meilleur prix grâce à notre comparatif gratuit !