On dit que la mode n’est qu’un éternel recommencement… Cela s’applique également aux tendances en matière de prénom. Ce qui était jugé ringard hier, peut être jugé avant-gardiste aujourd’hui. C’est également la raison pour ne pas baser uniquement le choix du prénom de votre enfant sur les tendances du moment. Néanmoins, pour vous aider à trouver l’inspiration, nous vous avons dégoté cinq prénoms anciens pour fille et cinq pour garçon qui reviennent sur le devant de la scène en 2021 !

 

Cinq idées de prénoms anciens pour fille

Tout savoir sur le prénom féminin Louise.

Anna

La tendance est au prénom court avec une ou deux syllabes, ça tombe bien, c’est le cas du prénom Anna qui fait pourtant partie des prénoms les plus anciens du monde ! 

Le prénom Anna, qui est la transcription latine de l’hébreu “Hannah”, s’est répandu en Europe en même temps que la religion chrétienne, c’est pour dire ! C’est notamment Sainte-Anne, qui était ni plus ni moins que la maman de la Vierge-Marie, qui a contribué à son succès.

En Suisse, ce prénom a connu une croissance fulgurante à partir des années 1920 et a atteint son pic de popularité durant la Seconde Guerre Mondiale. Depuis, il est de moins en moins choisi par les parents même s’il figure toujours à une place raisonnable dans le classement des prénoms féminins les plus choisis. Et si la courbe s’inversait en 2021 ?

Tout savoir sur le prénom Anna

 

Olivia

En 2021, on se tourne davantage vers des prénoms en lien avec la nature. Justement, le prénom Olivia vient du latin oliva signifiant aussi bien l’olive que l’olivier. 

Le prénom Oliva (sans le “i”) était déjà répandu en Europe depuis des siècles quand Shakespeare, lui-même, aurait inventé le prénom Olivia en contractant donc Oliva et Olivier. 

En Suisse, ce n’est que dans les années 1970 que le prénom Olivia a commencé à se répandre. D’ailleurs, bien que ce prénom soit très ancien, il n’a jamais été autant apprécié que ces dernières années et risque de séduire encore beaucoup de parents suisses ces prochaines années !  

Tout savoir sur le prénom Olivia

 

Sophie

Prénom court, à deux syllabes et qui change des terminaisons en “a”, le prénom Sophie était déjà porté sous l’Antiquité ! 

Sophie n’est ni plus ni moins que la version “française” du grec “sophia”. Même s’il est très ancien, ce n’est véritablement qu’à partir des années 70 que ce prénom conquis le cœur des Suisses. Le très célèbre roman “Les Malheurs de Sophie” a largement contribué à son succès. Néanmoins, ce n’est qu’en 2010 que la popularité du prénom atteint son pic et depuis, il a connu des hauts et des bas. Bonne nouvelle ! Ces deux dernières années, la tendance est à la hausse. 

Tout savoir sur le prénom Sophie

 

Nina

Tiens, tiens… encore un prénom court et en terminaison en a, ce dont raffole les parents suisses ces dernières années. Ce prénom serait le diminutif du prénom très ancien Christiana ou Christina dérivé du latin “christus” ou Christ en français. 

Selon la légende, le prénom Nina se serait popularisé en Europe grâce à Sainte Christiane qui, de passage en Espagne au IVe siècle, s’est vu rebaptisé Nina qui signifie d’ailleurs “petite fille” dans cette langue. 

En Suisse, ce prénom a connu un pic de popularité dans les années 2000 notamment grâce à des personnalités et marques telles que Nina Ricci. Depuis, la tendance était plutôt en baisse mais ce prénom devrait revenir sur le devant de la scène ces prochaines années. 

Tout savoir sur le prénom Nina

 

Amélie 

Il en a pas l’air mais le prénom Amélie est un dérivé du germain “Annalberga”. C’est les Wisigoths qui importent ce prénom lors de leur conquête de la péninsule Ibérique. Il se propagea rapidement dans le reste de l’Europe et connut un grand succès dans les pays latins. 

C’est à partir des années 90 que le prénom Amélie s’est largement répandu en Suisse. Il atteint son pic de popularité en 2010. Moins populaire ces dernières années, il est surtout choisi en Suisse Allemande, mais il semble reconquérir petit à petit le cœur des Romands. 

Tout savoir sur le prénom Amélie

Tout savoir sur le prénom féminin Louise.

Cinq idées de prénoms anciens pour garçon

David

Prénom court et plutôt original, le prénom David a tout d’un prénom moderne. Pourtant, c’est l’un des prénoms les plus anciens du monde, rien que ça! 

Le Roi David est un personnage incontournable dans les trois religions monothéistes (juive, chrétienne et musulmane) ce qui explique son succès dans le monde entier. 

Ce prénom d’origine hébraïque s’est répandu en Europe vers la fin du moyen-âge. C’est surtout avec la christianisation de l’Europe que ce prénom a connu un grand succès.

En Suisse, le prénom David a connu un pic de popularité dans les années 80-90. Il a été choisi 874 fois par les parents en 1990 ! Depuis, chaque année, il séduit de moins en moins de parents. Néanmoins, il figure toujours dans le classement des 100 prénoms donnés au garçon en Suisse. 

Tout savoir sur le prénom David

 

Arthur

La légende du Roi Arthur ça vous dit quelque chose ? D’ailleurs, les trois cultures dont il serait issu (bretonne, irlandaise et scandinave) se disputent l’origine du prénom.

En Suisse, le prénom Arthur s’est largement répandu durant toute la première partie du XXe siècle. Complètement en berne durant la période de 1970 à 2000, depuis une vingtaine d’années la popularité du prénom Arthur ne fait que croître. Atteindra-t-elle son pic en 2021 ? 

Tout savoir sur le prénom Arthur

 

Louis 

Ce prénom, court, à une seule syllabe et plutôt original, a tout pour séduire les jeunes parents. 

Louis est le prénom le plus prestigieux chez nos voisins français. La raison ? C’était le nom porté par de nombreux Roi de France dont le plus célèbre était Louis XIV. Pourtant son origine n’est pas française. Ce prénom est un dérivé d’un prénom germain encore plus ancien, Hlodowig. 

Si nous devions désigner LE prénom qui revient le plus en force en 2021 ça serait bel et bien le prénom Louis. Même si ce prénom sonne très ancien, son succès est plutôt récent en Suisse. D’ailleurs sa popularité ne fait que grandir depuis les années 90 et il n’a jamais été aussi populaire qu’aujourd’hui ! 

Tout savoir sur le prénom Louis

 

Benjamin

Tout comme David, Benjamin est un personnage de l’Ancien testament. Néanmoins, ce prénom est resté surtout populaire auprès de la communauté juive jusqu’au moyen-âge. 

Dérivé du prénom hébreu “Benyamin”, ce prénom s’est rapidement imposé aux Etats-Unis et dans les pays anglo-saxons (à partir du XVIIe siècle) mais n’est arrivé véritablement qu’au XXe siècle dans les pays francophones. D’ailleurs en français, benjamin est également un nom commun désignant l’enfant cadet d’une famille. 

En Suisse, c’est donc à partir des années 1900 que le prénom Benjamin a fait son apparition, mais ce n’est que dans les années 80-90 qu’il goûte réellement au succès. Depuis, sa cote de popularité est en berne, certes, mais la tendance pourrait s’inverser ces prochaines années !

Pour tout savoir sur le prénom Benjamin

 

Léon

Le prénom Léon, dérivé du terme latin leo, signifie Lion. Tout comme Olivia, il est donc sur le devant de la scène en 2021, car on l’a vu, dans notre précédent article (10 prénoms tendance en 2021), cette année les prénoms en lien avec la nature ont la cote !  

Pourtant, même s’ il remplit tous les critères des tendances prénoms, c’est un prénom très ancien qui s’est propagé avec la religion chrétienne comme la plupart des prénoms anciens. C’est particulièrement Saint Léon le Grand Pape qui popularisa ce prénom à partir du Ve siècle.

Jugé plus moderne, son dérivé Léo, est plus apprécié que Léon en Suisse ces dernières années. Néanmoins, le prénom Léon est en forte croissance depuis les années 2010 et risque de faire des émules encore pour de nombreuses années. D’ailleurs, ce prénom n’a jamais été plus populaire qu’aujourd’hui en Suisse !

Tout savoir sur le prénom Léon 

 

Vous êtes enceinte ?

Et si votre enfant naissait prématurément et avait besoin de soins spécifiques à la naissance ? Et s’il naissait avec une pathologie ?

Souvent, dans de tels cas, les couvertures de la LAMal sont insuffisantes et les complémentaires, nécessaires pour soigner bébé, refusent son adhésion.
C’est le principal avantage de l’assurance prénatale : couvrir bébé dès ses premières secondes de vie et ne pas avoir à remplir de questionnaire de santé.

L’assurance prénatale, c’est la garantie d’offrir toutes les protections à son enfant.

 

Source : politologue.com