fbpx

La césarienne est l’acte chirurgical le plus pratiqué au monde, et parmi les champions de cette pratique, on retrouve la Suisse. Même si ces dernières années, le nombre de césariennes pratiquées a considérablement baissé, il n’en reste pas moins important pour une intervention loin d’être anodine. Mais quand est-ce qu’une césarienne est nécessaire et comment ces frais sont-ils pris en charge par l’assurance de base ? Est-il nécessaire de souscrire des assurances complémentaires ? Nous faisons le point.

 

Dans quels cas l’accouchement par césarienne est-il nécessaire ? 

La césarienne est un acte chirurgical réservé à certains cas spécifiques où l’accouchement par voie naturelle est impossible ou risqué pour la mère, l’enfant ou les deux. Ces situations peuvent être identifiées au cours de la grossesse ou survenir pendant le travail.

 

Césarienne programmée ou d’urgence : quelles différences ?

La décision de pratiquer une césarienne peut être prise à l’avance, lors de la surveillance durant la grossesse, dans ce cas, on parle de césarienne programmée. Par exemple, si le bébé est en présentation en siège ou si la mère présente des complications médicales préexistantes, telles que le diabète gestationnel ou l’hypertension. 

À l’inverse, une césarienne peut être décidée en urgence, le jour même de l’accouchement, en raison de complications soudaines ou imprévues, c’est une césarienne d’urgence. Cela peut être le cas en cas de détresse fœtale, de problèmes de placenta ou de complications sévères durant l’accouchement.

 

Comment se déroule un accouchement par césarienne ? 

L’accouchement par césarienne est une intervention chirurgicale pratiquée sous anesthésie générale ou péridurale. Après avoir administré l’anesthésie, le chirurgien effectue une incision dans l’abdomen et l’utérus pour extraire le bébé. Une fois l’enfant né, le cordon ombilical est coupé et le placenta est retiré. Ensuite, les incisions sont suturées et la mère est surveillée pendant la période de récupération.

 

Un suivi post-partum plus important en cas de césarienne ? 

Après une césarienne, la mère nécessite généralement un suivi post-partum plus important que pour un accouchement par voie basse. En plus de surveiller la guérison de l’incision chirurgicale, il est essentiel de surveiller les signes d’infection et de complications telles que la thrombose veineuse profonde. Les mères ayant subi une césarienne peuvent également ressentir plus de douleurs et de fatigue, ce qui peut nécessiter un traitement approprié et un soutien accru pendant la période post-partum.

 

Tous les frais liés à la césarienne sont-ils couverts par l’assurance de base ? 

L’assurance de base offre un certain nombre de prestations supplémentaires pour couvrir la grossesse et le post-partum, appelées prestations maternité. Celles-ci couvrent les frais liés à la grossesse, et à partir de la 13e semaine de grossesse, l’intégralité des soins est exempte de participation aux coûts (quote-part et franchise).

 

Détails des prestations maternité couvertes par l’assurance de base

 

Qu’il s’agisse d’une césarienne programmée ou d’urgence, celle-ci sera prise en charge par l’assurance de base en division commune dans l’hôpital du canton de résidence ou la maison de naissance si celle-ci figure sur la liste des hôpitaux cantonaux.

L’assurance-maladie obligatoire couvre les frais de base liés à l’accouchement par césarienne, ainsi que l’hospitalisation de la mère et de l’enfant dans une division commune de l’hôpital du canton de résidence. De plus, elle offre une participation financière de 150 francs pour des cours de préparation à l’accouchement et d’autres activités post-partum. Cependant, sans assurances complémentaires, tous les frais supplémentaires resteront à votre charge.

 

L’assurance hospitalisation privée pour ma césarienne

L’assurance hospitalisation privée est une option à envisager pour vous permettre d’accoucher dans les conditions idéales et de pouvoir choisir le gynécologue qui vous assistera tout au long de votre grossesse :

  • Choix de l’hôpital et de la clinique
  • Choix du gynécologue
  • Accouchement en chambre individuelle

En outre, elle prend également en charge certains frais non couverts par l’assurance de base, comme le séjour hospitalier de votre partenaire si vous souhaitez qu’il séjourne à vos côtés, mais aussi des frais de garde d’enfant si vous devez accoucher et que vous avez déjà d’autres enfants.

 

En savoir plus sur l’assurance hospitalisation privée  

 

L’assurance médecine douce pour le post partum de ma césarienne

Pour pouvoir profiter des traitements et activités que vous souhaitez aussi bien pour vous préparer que pour vous remettre de votre accouchement par césarienne l’assurance de base ne suffira pas puisqu’elle ne propose qu’une participation à hauteur de CHF 150.-

Parmi ces activités vous pouvez retrouver le yoga prénatal, la kinésithérapie, la naturopathie la sophrologie ou encore l’acupuncture

 

 Lire aussi : Quelle activité sportive post-natale pratiquer avec bébé ?

 

Assurez-vous de vérifier que l’activité que vous souhaitez pratiquer fait partie de prestations couvertes par l’assurance en question. Notre équipe de spécialistes peut vous accompagner dans vos démarches de souscription et comparatifs gratuitement 

L'importance de souscrire aux assurances complémentaires avant sa grossesse

Si vous pensez à souscrire à des assurances complémentaires pour votre grossesse il faudra s’y prendre à l’avance puisque qu’elles sont soumises à des délais de carence !

Souscrire à l’assurance prénatale pour mon nouveau-né

Que vous ayez une césarienne programmée ou non l’assurance prénatale est très utile puisqu’elle permet de s’assurer que l’intégralité des frais de bébé seront couverts même si l’assurance de base le permet a posteriori mais certains autres frais supplémentaires pourraient ne pas être pris en charge pourraient ne pas être pris en charge. Si vous avez souscrit une assurance hospitalisation privée, par exemple, les frais de votre enfant en chambre privée resteront à régler de votre poche puisque seul une hospitalisation en division commune est couverte par la LAMal. Il ne sera pas possible de se faire rembourser les frais a posteriori par une assurance complémentaire hospitalisation privée. 

 

C’est justement l’avantage de l’assurance prénatale : pouvoir souscrire aux assurances complémentaires de votre choix sans questionnaire médical. L’affiliation auprès de la caisse-maladie est automatique c’est la garantie d’offrir les meilleures couvertures à son enfant, et ce, dès ses premiers instants. 

Cette assurance ne coute pas plus cher puisque les primes commencent qu’une fois l’enfant né et elle permet de traiter toutes les formalités liées à son assurance-maladie à l’avance et de pouvoir profiter des premiers instants en toute tranquillité.

Offrez les meilleures couvertures à votre enfant !

N’attendez pas pour faire le point
sur les couvertures d’assurance dont votre enfant aura besoin!

Pour bénéficier de tous les soins et du suivi médical adapté, pensez à anticiper les besoins futurs de votre enfant en souscrivant aux assurances complémentaires avant sa naissance avec l’assurance prénatale! 

Aucun questionnaire médical n’est demandé et la souscription est automatique !