Faire garder bébé

Comment choisir son mode de garde ?

Garderie, crèche ou nounou pour bébé

Bébé est là, ou sera là prochainement, et vous avez besoin d’un mode de garde. Différentes options s’offrent à vous pour faire garder votre enfant : entre l’accueil familial (anciennement « maman de jour »), la nounou à domicile, la crèche (pour laquelle bien souvent il faut s’y prendre bien avant la naissance pour espérer obtenir une place !) ou encore tout simplement les grands-parents, comment faire le bon choix par rapport à vos possibilités ?

Voici un petit tour des différents modes de garde possibles en Suisse :

Les crèches, nurseries ou modes de garde collectifs

L’avantage principale du mode de garde collectif est qu’il permet à votre enfant de se socialiser grâce à la présence d’autres enfants et ce, dès la fin de votre congé maternité et jusqu’à l’entrée de votre enfant à l’école.

Ce mode de garde est très recherché par les parents mais selon votre lieu de résidence, il peut être difficile d’obtenir une place en structure collective. En effet, si le nombre de crèches est insuffisant par rapport à la demande en Suisse romande, l’offre est aussi très inégale d’un canton à l’autre ou d’une ville à l’autre.

Bien souvent, il vous faudra faire une demande d’inscription dès votre grossesse, avant l’arrivée du bébé.

Le prix de la garde en crèche dépendra de votre revenu s’il s’agit d’une crèche subventionnée. Par contre, s’il s’agit d’une structure privée, le coût est fixe et peut être assez élevé.

children-808660_1920Quels sont les avantages de la garde en structure collective ?

  • La socialisation de l’enfant : la crèche est d’ailleurs le meilleur moyen de préparer votre enfant à l’entrée à l’école.
  • La formation du personnel.
  • Le respect de normes pédagogiques et de sécurité.
  • Des locaux adaptés pour que l’enfant évolue en toute sécurité.

Quels sont les inconvénients de la garde en structure collective ?

  • Le manque de flexibilité des horaires (selon vos contraintes professionnelles).
  • Le risque pour votre enfant d’attraper diverses maladies en côtoyant d’autres enfants.
  • La structure peut refuser de garder votre enfant s’il est malade (il vous faut donc une solution de repli pour prévenir cette situation).
  • Même si ce mode de garde convient bien à la plupart des enfants, certains enfants peuvent avoir du mal à s’adapter à la vie en communauté.

L’accueil familial de jour (autrefois appelé « mamans de jour »)

baby-17343_1920Le principe de l’accueil familial de jour consiste à faire garder votre enfant par une accueillante en milieu familial (AMF) : celle-ci reçoit votre enfant de façon régulière à son domicile en même temps que d’autres enfants.

Bien souvent, l’accueillante familiale de jour a elle-même ses propres enfants qu’elle garde en même temps que le vôtre.

En plus d’aimer les enfants, l’accueillante familiale de jour a en principe suivi une formation pour exercer cette activité.

L’accueillante dépend d’une association d’accueil familial de jour qui centralise les demandes de placement et paie directement les accueillantes : les parents, eux, paient l’association en fonction de leur niveau de revenu ainsi qu’une cotisation.

L’accueillante familiale de jour peut accueillir votre enfant dès la fin de votre congé maternité.

Quels sont les avantages de l’accueil familial de jour ?

  • L’enfant a un rythme de vie familial en étant le plus souvent en compagnie d’autres enfants.
  • Les horaires sont plus flexibles que dans une structure collective.
  • Le fait de passer par une association vous évite d’avoir à traiter directement avec l’accueillante pour gérer l’aspect financier et simplifie également l’aspect administratif.
  • La formation de l’accueillante et le fait qu’elle soit encadrée et suivie par une association peut être un gage de qualité quant à la prestation fournie.

Quels sont les inconvénients de l’accueil familial de jour ?

  • L’enfant pratique moins d’activités d’éveil que dans le cadre d’une structure collective.
  • Selon les cas, l’enfant n’est pas en compagnie d’enfants de son âge (les âges des enfants gardés par une accueillante familiale sont bien souvent mélangés).
  • Vous avez peu de possibilités de surveillance et vous ne savez pas forcément tout ce qui se passe durant la journée de votre enfant.
  • L’accueillante, même si elle est compétente, peut ne pas avoir un bon contact avec l’enfant et/ou avec les parents.

La nounou à domicile

nounou-domicileVous pouvez également faire garder votre enfant chez vous par une personne dont vous devenez l’employeur.

Dans ce cas-là, il vous faudra prendre le temps de bien choisir cette « nounou » qui n’aura pas forcément de formation ni de qualification particulière dans la garde des enfants, mais qui devrait avoir au moins une certaine expérience dans ce domaine.

Il est important également que la nounou ait un bon contact avec votre enfant et que vous puissiez lui faire confiance pour garder votre enfant et rester dans votre logement en votre absence.

Le tarif étant plus onéreux que pour une accueillante familiale de jour, ce mode de garde est surtout intéressant lorsque l’on a plusieurs enfants à faire garder.

Attention : lorsque vous prenez une nounou à domicile, vous devenez son employeur. Cela implique donc de devoir rédiger un contrat de travail et de payer des cotisations sociales.

Quels sont les avantages de la nounou à domicile ?

  • L’enfant reste chez lui pendant la journée, c’est-à-dire dans l’environnement qu’il connaît le mieux et dans lequel il se sent à l’aise.
  • Les horaires sont souples (c’est sans doute le mode de garde le plus souple au niveau des horaires).
  • La formule est très pratique si vous avez plusieurs enfants à faire garder.

Quels sont les inconvénients de la nounou à domicile ?

  • Vous devez gérer vous-même le contrat de travail avec la nounou qui est votre employée.
  • Vous n’avez pas forcément de garantie au départ quant à la formation de la nounou et sa capacité à gérer votre enfant en toute sécurité.
  • Vous avez peu d’informations sur ce qui se passe pendant la journée et vous ne pouvez pas surveiller les activités organisées (ou pas) par la nounou.
  • L’enfant a peu d’occasions de socialiser.
  • L’enfant peut ne pas avoir un bon contact avec la nounou.
  • Ce mode de garde est onéreux (mais peut devenir économique si vous avez plusieurs enfants à faire garder).

Le jeune au pair

baby-164897_1280Le concept du jeune au pair consiste à accueillir chez soi un jeune (de 17 à 30 ans) qui parle une autre langue que le français. Il/elle peut ainsi partager la vie d’une famille francophone contre des heures de garde hebdomadaires ainsi qu’une aide aux tâches ménagères légères. La durée du contrat au pair est en général de 6 à 12 mois.

Attention : le nombre d’heures de travail du jeune au pair ne doit pas excéder 30 heures par semaine s’il est étranger et 40 heures s’il est de nationalité suisse. Les heures doivent être réparties sur la semaine et ne doivent pas excéder 6 heures par jour.

Le jeune au pair reçoit gratuitement de votre part le gîte, le couvert et le blanchissage qui correspondent à un salaire en nature. Vous devrez également lui verser de l’argent de poche dont le montant varie entre 500 et 700 francs par mois (ce salaire dépend des directives cantonales et de l’âge du jeune au pair).

De plus, en faisant le choix d’accueillir un jeune au pair, vous devenez son employeur : cela veut dire que devez vous acquitter d’un certain nombre de cotisations sociales. Vous devrez également lui verser une compensation pendant ses vacances.

Sachez également que les jeunes au pair qui viennent exercer en Suisse doivent obligatoirement suivre des cours de la langue parlée dans votre région et que les frais de cours de langue sont, dans certains cas, à la charge de la famille d’accueil.

Tout ajouté, ce mode de garde peut donc devenir relativement onéreux mais peut être intéressant si vous avez plusieurs enfants à faire garder.

Quels sont les avantages de la garde par un jeune au pair ?

  • Votre enfant reste à la maison avec ses frères et sœurs et dans l’environnement qu’il connaît le mieux.
  • Votre enfant peut découvrir une culture ou une langue différente.
  • La formule convient bien si vous avez plusieurs enfants à garder et que l’un des deux parents travaille à temps partiel.

Quels sont les inconvénients du jeune au pair ?

  • Il est nécessaire d’avoir une chambre individuelle et il faut apprécier d’avoir un jeune qui vit sous votre toit au quotidien.
  • Les horaires ne conviennent pas si les deux parents travaillent à 100%.
  • Le jeune n’a pas forcément l’expérience nécessaire ni la qualification pour s’occuper de vos enfants (certains âges peuvent lui convenir mieux que d’autres).
  • Il est nécessaire d’avoir un contrat de travail si le jeune a au moins 18 ans et de payer les cotisations sociales qui vont avec.

Les grands-parents

mode-de-garde-grands-parentsDe nombreux parents décident de faire garder leur enfant par ses grands-parents.

C’est souvent un mode de garde complémentaire car les grands-parents n’ont pas forcément le temps et/ou l’énergie de garder l’enfant à temps complet.

Cette formule est cependant privilégiée car c’est la moins coûteuse et que l’enfant est gardé par des personnes de confiance.

Quels sont les avantages de la garde par les grands-parents ?

  • L’enfant connaît bien la personne qui le garde et il reste « en famille ».
  • Les parents peuvent (en général) faire confiance à la personne qui garde leur enfant.
  • La formule est peu coûteuse.
  • Les horaires sont souples.
  • L’enfant peut être gardé soit à son domicile soit au domicile des grands-parents, en fonction des préférences de chacun.

Quels sont les inconvénients de la garde par les grands-parents ?

  • Selon les situations, cette formule peut être difficile à mettre en place pour une garde à temps complet. Elle est le plus souvent utilisée comme garde complémentaire (un jour par semaine par exemple).
  • L’enfant a peu d’occasions de socialiser (sauf si la formule est couplée avec une garde en structure collective par exemple).
  • Certains désaccords peuvent survenir entre les parents et les grands-parents concernant la façon d’éduquer l’enfant. (Comme il n’y a ni contrat de travail ni rémunération, il peut être plus difficile pour les parents d’imposer des règles précises quant au rôle des grands-parents dans cette situation).

A savoir : des déductions fiscales possibles pour la garde de vos enfants

Si le mode de garde de votre enfant peut s’avérer assez onéreux, vous pouvez toutefois bénéficier d’une déduction fiscale. La déduction s’applique :

  • Sur l’impôt fédéral direct : la déduction peut aller jusqu’à 10’010 francs par an et par enfant et concerne chaque enfant de moins de 14 ans.
  • Sur l’impôt cantonal et communal : dans ce cas, la déduction ainsi que les conditions pour en bénéficier varient d’un canton à l’autre.

baby-84689_1920

 

Une question à poser ? Un renseignement à demander ?

Si vous avez des questions sur des prestations spécifiques ou si vous souhaitez augmenter vos couvertures existantes, n’hésitez pas à nous contacter.