Les femmes enceintes se retrouvent parfois confrontées à un problème de remboursement des frais de contrôle effectués lors des premières semaines de la grossesse.

Un changement de la loi a eu lieu au 1er mars 2014. Auparavant, les femmes enceintes n’étaient pas tenues de participer aux frais liés à la grossesse, ceux-ci étant pris en charge intégralement par l’assurance maladie. Mais cette loi comportait une faiblesse : En cas de complications, celles-ci étaient considérées comme des maladies et les femmes devaient alors participer aux coûts.

Pour éviter cela, la loi a été modifiée : Dès la 13e semaine, toute maladie était prise en charge sans participation aux coûts.

La situation devient alors très floue car au lieu de se compléter, les règles d’additionnent : En effet, certains médecins et les caisses maladies informent que ces frais ne sont pas pris en charge jusqu’à la 13e semaine. Or, c’est faux.

Les mamans peuvent obtenir des rectifications mais en y ajoutant des lourdeurs administratives.

Les caisses maladie se défendent et assurent avoir mis à jour leurs dispositions internes. Nous ne pouvons que vous conseiller d’être vigilant et de ne pas hésiter à demander la rectification.

Lire l’article original