Si vous êtes enceinte en cette période de crise sanitaire, on vous a sans doute dit de rester chez vous le plus possible et de vous prémunir de tout risque de tomber malade.

Pourtant, les femmes enceintes sont-elles forcément des personnes à risque ? Nous faisons le point.

Les femmes enceintes ont-elles plus de risques d’attraper le coronavirus que les autres ?

Les femmes enceintes ne présentent pas plus de risques de contracter le coronavirus que n’importe qui. Par contre, le virus peut être dangereux pour ces femmes si elles présentent une pathologie associée à la grossesse (comme le diabète, l’obésité ou l’asthme) et créer des complications éventuelles. Si la grossesse est dite « normale », le coronavirus ne devrait pas créer de complications.

Si les femmes enceintes sont considérées comme un peu plus à risque que les autres, les problèmes dus au coronavirus pendant la grossesse restent relativement rares. Il ne faut donc pas s’inquiéter inutilement et simplement rester vigilante, comme d’ailleurs pour toute grossesse.

Les femmes enceintes doivent avant tout faire comme tout le monde, c’est-à-dire se protéger et protéger les autres. Cela veut dire surtout utiliser les gestes barrière préconisés par l’OMS :

  • rester confiné chez soi le plus souvent possible
  • garder une distance par rapport aux autres personnes (on préconise au moins un mètre de distance)
  • saluer sans serrer la main ni faire la bise
  • lorsque l’on tousse ou que l’on éternue, le faire dans son coude ou dans un mouchoir
  • n’utiliser que des mouchoirs jetables à usage unique
  • limiter particulièrement les contacts avec les personnes à risque, c’est-à-dire les personnes de plus de 65 ans et les personnes souffrant d’une maladie chronique

A noter que le dépistage du coronavirus n’est pas systématiquement proposé aux femmes enceintes. Il vous sera proposé seulement si vous avez de la fièvre ou des symptômes significatifs.

Que dois-je faire si je présente les symptômes du coronavirus ?

Les symptômes du coronavirus sont principalement :

  • une toux sèche
  • de la fièvre
  • des difficultés respiratoires

A noter que si vous avez de la fièvre, cela peut dû à un autre virus, les femmes enceintes pouvant tout à fait contracter des maladies comme en temps normal.

Si vous présentez ces symptômes, surtout, restez chez vous et faites votre possible pour ne pas contaminer les autres, en respectant les gestes barrière et en portant un masque de protection. Tant que vos symptômes restent légers, vous pouvez simplement rester chez vous. Si vos symptômes s’intensifient, vous pouvez appeler votre médecin ou une institution de santé.

N’allez aux urgences que si vos symptômes s’aggravent fortement. Dans ce cas, téléphonez d’abord avant de vous déplacer.

Si j’attrape le coronavirus, puis-je le transmettre à mon enfant ?

Jusqu’à ce jour, les études semblent montrer que les bébés ayant été en contact avec le coronavirus pendant la grossesse n’étaient pas porteurs du virus à la naissance.

Par contre, une femme enceinte atteinte du coronavirus peut tout à fait transmettre le virus à son enfant pendant l’accouchement et après la grossesse.

S’il s’avère que vous êtes porteuse du coronavirus au moment où vous accouchez (si vous n’avez pas guéri d’ici là), vous devrez faire votre possible pour ne pas transmettre le virus à votre bébé, par exemple porter un masque et vous laver les mains systématiquement avant de toucher le bébé.

La propagation du COVID-19 étant encore trop récente pour que les données statistiques sur les femmes enceintes et les nourrissons soient parfaitement fiables, le mieux est encore de se prémunir le plus possible (voir les gestes barrière ci-dessus) pour éviter d’attraper le virus.

A noter que les bébés et jeunes enfants sont pour l’instant considérés comme moins à risque de contracter le coronavirus (même s’ils peuvent être des vecteurs de la maladie et donc contaminer leur entourage) et présentent généralement peu ou pas du tout de symptômes.

Les femmes enceintes ne devraient donc pas s’inquiéter outre mesure par rapport à la santé de leur enfant. La vigilance est de mise, pas la panique.

Si j’attrape le coronavirus, puis-je allaiter mon enfant ?

Le coronavirus ne passe pas dans le lait maternel. Même si vous avez effectivement le coronavirus, cela ne devrait pas vous empêcher d’allaiter à condition toutefois que vous ne soyez pas trop malade pour supporter l’allaitement.

Néanmoins, dans un cas comme celui-ci, des précautions s’imposent : porter un masque lorsque vous nourrissez votre enfant, bien se laver les mains avant tout contact avec votre enfant, nettoyer et désinfecter très régulièrement les surfaces contaminées (comme le ferait toute personne infectée pour éviter de contaminer les autres).

L’allaitement maternel est ce qu’il y a de plus bénéfique pour votre enfant. Si vous êtes trop malade pour allaiter, il est également possible de tirer votre lait pour le donner ensuite à votre enfant (à noter que tirer le lait n’est pas forcément plus reposant que d’allaiter directement l’enfant, c’est juste une option pour celles qui le préfèrent).

Vous êtes enceinte ?

Avez-vous pensé à souscrire une assurance prénatale pour votre enfant ?

L’assurance prénatale, ça ne coûte pas plus cher : vous affiliez votre enfant pendant la grossesse et il ne paiera sa première prime qu’après sa naissance.

L’assurance prénatale, c’est la garantie d’offrir toutes les protections à son enfant : il est assuré dès ses premières secondes de vie sans questionnaire médical.

Pourquoi attendre avant de souscrire une assurance prénatale ?