Si vous ne connaissez pas encore l’assurance prénatale, ne vous faites pas avoir par les fausses idées qui circulent sur le sujet. Découvrez pourquoi l’assurance prénatale est indispensable pour bénéficier de toutes les protections pour votre enfant.

 

L’assurance prénatale ne coûte pas plus chère que l’assurance-maladie souscrite après la naissance 

 

L’idée voudrait que comme il s’agit d’une assurance souscrite au préalable, le montant des primes à payer sera plus important. Or, cette idée est complètement fausse ! 

Oui l’assurance prénatale présente de nombreux avantages en comparaison à l’assurance maladie standard, mais vous n’avez rien à payer en plus pour en bénéficier ! 

Vous commencez à payer les primes une fois que bébé est né, pas avant ! Le  montant de celles-ci est exactement le même que si vous aviez souscrit à l’assurance prénatale après la naissance de votre enfant. 

Bien sûr, comme pour l’assurance-maladie des adultes, pour les mêmes prestations, les prix sont très différents d’une caisse-maladie à une autre. D’où l’importance de faire un comparatif avant de souscrire. 

Une caisse-maladie peut refuser la souscription d’un nouveau-né à une assurance complémentaire 

 

Des avantages, l’assurance prénatale en présente beaucoup. Non seulement, elle vous permet d’effectuer toutes les formalités administratives avant la naissance, ce qui soulagera lorsque bébé sera là, mais aussi, et surtout, son principal avantage est qu’aucun questionnaire de santé ne sera à remplir lors de la souscription aux assurances complémentaires. 

Assuré en prénatale, bébé pourra bénéficier de toutes les protections dont il a besoin avec la garantie de n’être jamais rejeté par aucun assureur en Suisse, et ce, peu importe les problèmes de santé qu’il présente à sa naissance. 

Penser que les caisses-maladie ne peuvent refuser l’affiliation d’un enfant mineur est une fausse idée. En effet, tout comme pour les adultes, les assureurs ont tout à fait le droit de refuser la souscription d’un bébé pour motif médical. Dans ce cas, si bébé naît, malheureusement, avec une pathologie par exemple et que vous souhaitez l’affilier à la complémentaire hospitalisation privée en perspective de nombreux voyages à l’hôpital, les caisses-maladie sont dans leur droit de refuser son affiliation à cause de sa pathologie. 

Souscrire à la LAMal standard pour son enfant présente donc des risques qui peuvent facilement être évités grâce à l’assurance prénatale, et cela, sans aucun désavantage ! 

 

L’assurance prénatale n’engendre pas une quantité de démarches administratives plus importante

 

Encore une fois, vous l’avez compris au titre de l’article, cette idée est totalement fausse ! 

Souscrire à l’assurance prénatale, c’est exactement la même procédure et les mêmes formalités que pour souscrire à l’assurance de base standard. La seule petite différence, peut-être, est que vous devrez communiquer à la caisse-maladie, la date prévue de votre accouchement lors de la souscription et que vous devez lui annoncer la naissance de bébé. Mais pour cela, un simple email suffit ou même un sms à votre courtier qui se chargera du reste pour vous. 

Au contraire, traiter de toutes les formalités administratives avant la naissance de bébé, vous libérera du temps pour vous occuper de toutes les autres formalités qui vous attendent comme la déclaration de naissance, inscription en crèche, etc.). 

Moins de démarches, c’est moins de stress et plus de temps pour profiter de bébé !

Une question à poser ? Un renseignement à demander ?

Si vous avez des questions sur des prestations spécifiques, si vous êtes enceinte et que vous souhaitez souscrire à la prénatale ou que vous souhaitez simplement des renseignements complémentaires, n'hésitez pas à nous contacter.