Votre enfant est assuré pour la maladie et vous pensez peut-être qu’en cas de maladie grave, tout sera couvert. Si ses soins de santé et son hospitalisation seront effectivement couverts (avec plus ou moins de confort selon l’assurance complémentaire que vous avez souscrite), c’est oublier qu’une maladie grave qui survient dans une famille ne représente pas que des frais de santé.

En effet, quand un enfant contracte une maladie grave, cela n’implique pas seulement pour lui de subir un traitement médical. Les parents doivent emmener régulièrement l’enfant à l’hôpital et souhaitent la plupart du temps séjourner auprès de lui. Dans certains cas, ils devront faire garder leurs autres enfants et ils risquent également d’être moins disponibles dans leur travail, soit de souffrir d’une baisse de revenus.

En effet, un parent qui décide de travailler à temps partiel pour être disponible pour son enfant ne peut pas fournir à sa famille le même train de vie qu’auparavant, particulièrement si des frais d’aide ménagère, de transport et de garde d’enfants viennent s’ajouter.

Voilà pourquoi il existe des assurances complémentaires servant à soutenir financièrement une famille si un drame survient. Si vous avez souscrit cette assurance, vous toucherez une rente mensuelle (15 rentes de 4’000 francs chacune réparties selon l’évolution du traitement) dès que le diagnostic de votre enfant est posé. Cette rente peut être utilisée comme bon vous semble et vous n’avez aucun justificatif à fournir. Ainsi, que vous ayez besoin d’une aide ménagère, d’une nounou ou simplement d’un complément financier pour pouvoir passer plus de temps avec votre enfant, la rente vous aidera à traverser cette période difficile.

Pour une somme modique (moins de 5 francs par mois), vous mettez votre enfant et votre famille à l’abri du besoin si l’un de vos enfants tombe gravement malade. N’attendez plus et souscrivez cette assurance dès maintenant !

N’oubliez pas non plus que si votre enfant doit être amené à être hospitalisé, vous souhaiterez qu’il bénéficie du meilleur confort possible. Avec l’assurance de base, il sera hospitalisé en division commune et si vous souhaitez qu’il soit en chambre privée ou semi-privée, vous devrez payer les frais de votre poche. Nous ne pouvons que vous recommander de souscrire une assurance complémentaire privée ou semi-privée pour votre enfant.