fbpx

Avec l’arrivée de votre nouveau-né, des démarches sont à effectuer du côté assurance et certains ajustements concernant vos contrats existants seront nécessaires. Découvrez les tâches essentielles à accomplir pour assurer une protection optimale à votre enfant ! 

 

Souscrire à l’assurance maladie de bébé 

3 mois pour souscrire à l’assurance de base 

Une fois votre nouveau-né arrivé, vous avez un délai de 3 mois pour souscrire à son assurance-maladie obligatoire. Passé ce délai, votre enfant sera affilié à une caisse-maladie d’office, et vous devrez attendre jusqu’au début de l’année prochaine pour pouvoir changer d’assureur. L’inconvénient est que même si les prestations sont les mêmes, puisqu’elles sont fixées par la loi, le montant des primes varie significativement. Si vous ne respectez pas les délais, vous ne pourrez pas choisir la caisse-maladie la moins chère pour votre enfant.

 

Pourquoi choisir l’assurance prénatale ?

L’assurance prénatale, c’est l’assurance de base souscrite avant la naissance durant la grossesse. Cela permet non seulement de traiter les démarches à l’avance et de vous organiser au mieux, mais aussi de bénéficier de la prise en charge des frais dès la venue au monde de bébé sans devoir faire une demande de remboursement a posteriori.

L’un des autres avantages, et non des moindres, est que votre enfant étant assuré en prénatale, pourra souscrire également aux assurances complémentaires de votre choix sans questionnaire médical et donc sans aucun refus possible de la part de la caisse-maladie. Ce n’est pas le cas en souscrivant à l’assurance-maladie classique.

L’assurance prénatale est la garantie que votre enfant bénéficie de tous les soins dont il a besoin.

 

 

La carte assuré de l’enfant

Une fois la souscription effectuée, vous recevrez la carte d’assuré de l’enfant afin qu’il puisse bénéficier de l’ensemble des soins et prestations auxquels il a droit. Vous pourrez également obtenir le remboursement de ses premiers soins.

 

Comment déclarer les frais à l’assurance-maladie ?

Après la naissance de votre enfant, vous avez un délai maximal de 3 mois pour lui souscrire une assurance-maladie obligatoire des soins (AOS). Les frais de santé de bébé seront pris en charge rétrospectivement une fois déclarés. Mais comment procéder ?

 

Conserver tous les reçus et les factures 

Pensez à conserver l’ensemble des reçus et factures liés aux soins et traitements dont votre enfant a bénéficié avant la souscription. Tous les reçus et factures liés aux frais de santé de votre enfant, y compris les visites médicales, les médicaments et les traitements.

Les frais de naissance d’un enfant en “bonne santé” sont normalement pris en charge par l’assurance de base de la maman. Ils font partie des “prestations maternité”. En revanche, s’il y a la moindre complication et s’il a besoin de soins supplémentaires, ceux-ci ne rentrent plus dans les prestations maternité de la maman mais devront être couverts par sa propre assurance-maladie ou son assurance complémentaire.

En savoir plus sur les prestations maternité : Assurance maladie: prestations en cas de maternité

 

Suivre la procédure de la caisse-maladie

Pour déclarer les frais à votre caisse-maladie, pensez à bien conserver les reçus et factures que vous devrez fournir à l’assureur. Vous pourrez transmettre ces documents une fois la souscription à l’assurance de base effectuée. Renseignez-vous sur la procédure à suivre auprès de la caisse-maladie ; il peut y avoir un formulaire à remplir, par exemple, et l’envoi des documents peut se faire par courrier, email, ou directement dans l’espace client.

 

Avec l’assurance prénatale moins de contrariétés

Vous l’aurez compris, en choisissant l’assurance prénatale, vous évitez toutes ces tâches administratives, puisque tous les soins dont votre enfant aura bénéficié seront directement pris en charge par sa caisse-maladie, y compris les frais non pris en charge par l’assurance de base, si vous avez souscrit à des assurances complémentaires pour lui.

Lire aussi : 3 fausses idées sur l’assurance prénatale

 

Penser à revoir l’ensemble de vos contrats d’assurance

Mis à part l’assurance-maladie, d’autres tâches seront à effectuer, cette fois-ci du côté de vos assurances : il faudra penser à inclure bébé !

 

L’assurance ménage 

Ajustez l’inventaire ménage avec les nouveaux équipements de bébé : poussette berceau électroménager etc. 

 

Responsabilité civile privée

Ajustez l’inventaire du ménage avec les nouveaux équipements de bébé : poussette, berceau, électroménager, etc.

 

L’assurance-vie 3b 

Si vous avez souscrit au troisième pilier 3a, sachez que l’enfant sera automatiquement le bénéficiaire, comme le veut la loi. En revanche, concernant le troisième pilier libre ou 3b, il faudra penser à ajouter votre enfant comme bénéficiaire du contrat.

Lisez notre article pour savoir en détail quels contrats d’assurance sont à modifier à l’arrivée de votre enfant : Quel contrat d’assurance est à ajuster à l’arrivée de bébé ?

Offrez les meilleures couvertures à votre enfant !

N’attendez pas pour faire le point
sur les couvertures d’assurance dont votre enfant aura besoin!

Pour bénéficier de tous les soins et du suivi médical adapté, pensez à anticiper les besoins futurs de votre enfant en souscrivant aux assurances complémentaires avant sa naissance avec l’assurance prénatale! 

Aucun questionnaire médical n’est demandé et la souscription est automatique !