Le test de grossesse acheté en pharmacie vous l’a confirmé : vous êtes bien enceinte ! Félicitations ! Vous n’avez cependant pas forcément envie de crier cette bonne nouvelle sur tous les toits. En effet, une femme enceinte attend généralement que le premier trimestre de grossesse soit passé avant d’officialiser la nouvelle (le risque de fausse couche étant à prendre en considération).

Une question que de nombreuses femmes se posent lorsqu’elles découvrent leur grossesse est la suivante : dois-je attendre un peu avant de consulter mon gynécologue ou sage-femme pour une première visite prénatale ?

Quand doit avoir lieu ma première visite prénatale ?

Lorsque vous découvrez que vous êtes enceinte, il n’y a pas d’urgence absolue pour effectuer votre première visite prénatale. Certains médecins ou gynécologues vous diront même d’attendre jusqu’à 8 semaines de grossesse pour cette première consultation mais s’il s’agit de votre première grossesse, nous vous conseillons tout de même de prendre rendez-vous le plus rapidement possible. La première visite prénatale doit de toute façon être effectuée avant la fin du premier trimestre de grossesse

Comment se passe la première visite prénatale ?

Lors de la première visite prénatale, le médecin ou sage-femme vous demandera systématiquement la date de vos dernières règles, ce dans le but de pouvoir estimer le début de la grossesse. Pensez à vous munir de cette information avant cette première visite. Si vous n’avez pas cette information, il est possible que votre gynécologue vous propose une échographie de datation.

On vous prescrira également des examens (analyses de sang et échantillon d’urine). On vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et sur votre mode de vie. Le médecin en profitera pour vous donner des conseils pour que la grossesse se passe au mieux, notamment concernant l’alimentation (ce que vous devez éviter de manger) et les bonnes habitudes à adopter (ne pas porter de poids lourds, sports à éviter, etc). Même si ce n’est pas votre première grossesse, ce recueil d’informations est important car on oublie souvent certains détails d’une grossesse à l’autre.

Enfin, le médecin ou sage-femme planifiera les autres visites prénatales ainsi que les échographies et examens médicaux que vous devrez subir durant la grossesse.

Lors de votre première visite prénatale, n’ayez pas peur de poser toutes les questions que vous pouvez avoir sur la grossesse et informez bien le médecin ou sage-femme sur certains antécédents médicaux qui vous semblent importants.

Ma première visite prénatale est-elle remboursée par la LAMal ?

Durant toute votre grossesse, les visites de contrôle sont remboursées par la LAMal, y compris la première visite prénatale.

A noter que pour toutes les prestations de maternité, vous serez exonérée de la franchise et de la quote-part. A partir de la treizième semaine de grossesse et jusqu’à huit semaines après l’accouchement, les prestations concernant la maladie seront elles aussi exonérées de la participation aux coûts.

Quand faut-il consulter mon gynécologue en urgence pendant la grossesse ?

Certaines situations pendant la grossesse nécessitent de consulter votre gynécologue ou médecin en urgence, voire de filer directement aux urgences de la maternité la plus proche :

  • si vous avez des saignements
  • si vous éprouvez des démangeaisons persistantes au niveau du ventre ou du bas-ventre
  • si uriner vous brûle ou vous fait mal
  • si vous ne sentez plus ou presque plus les mouvements de votre bébé alors que vous les perceviez bien auparavant
  • si vous avez fait une forte chute ou que vous avez eu un accident
  • si vous avez de la fièvre (plus de 38°C)
  • si vous avez des maux de tête persistants
  • si vous avez des troubles de la vue persistants
  • si vous avez des contractions douloureuses
  • si vous avez des pertes de liquide ou que vous avez perdu les eaux
  • si vous avez pris du poids très rapidement (2 kg en une semaine)
  • si vous ressentez une douleur localisée persistante

Si vous avez un doute sur un symptôme, n’hésitez pas à appeler votre médecin ou à vous adresser au service d’urgences le plus proche. Mieux vaut consulter pour rien plutôt que de prendre le risque de passer à côté d’un problème grave pour vous ou votre bébé.