L’assurance de base en Suisse prend en charge les frais liés à la maternité et à la grossesse. Les assurances complémentaires permettent de bénéficier de prestations supplémentaires.

Les femmes enceintes sont exonérées de la participation aux coûts dès la treizième semaine de grossesse et jusqu’à 8 semaines après l’accouchement pour toutes les prestations de maladie y compris celles qui n’ont rien à voir avec la grossesse.

Quelles prestations de maternité sont couvertes par la LAMal ?

La LAMal couvre le suivi de la grossesse dès lors que celle-ci est effectuée par un médecin ou une sage-femme. Ces prestations incluent :

  • 7 examens préventifs pendant la grossesse dont le premier examen prénatal (d’autres examens peuvent être prescrits par le médecin, ils seront dans ce cas couverts également)
  • 1 contrôle médical après la grossesse
  • 2 échographies
  • une participation de 100 francs pour les cours de préparation à l’accouchement si ceux-ci sont donnés par une sage-femme
  • les frais d’accouchement si celui-ci a lieu à l’hôpital, en maison de naissance ou à domicile
  • les soins à domicile après l’accouchement si celui-ci a eu lieu à l’hôpital, en maison de naissance ou à domicile
  • 3 séances de conseil en allaitement

Que couvrent les assurances complémentaires pour la maternité ?

De nombreuses femmes préfèrent accoucher en clinique plutôt qu’à l’hôpital. Dans ce cas-là, le séjour n’est pas pris en charge par la LAMal. Il faut bénéficier d’une assurance complémentaire hospitalière pour que le séjour en clinique soit pris en charge.

De plus, même si vous accouchez à l’hôpital, vous n’êtes pas assuré de pouvoir séjourner dans une chambre simple ou double. Disposer d’une assurance complémentaire privée ou semi-privée vous garantit le confort d’une chambre simple ou double. Vous avez également la possibilité d’accoucher dans l’hôpital de votre choix.

Les assurances complémentaires incluent également des prestations très appréciées des patientes, par exemple la possibilité de faire plus d’échographies que les deux qui sont obligatoires ou davantage de séances de préparation à la naissance. Certaines caisses-maladie offrent également une prime d’allaitement aux femmes qui ont allaité un certain nombre de semaines (généralement dix semaines). D’autres encore vous offrent une indemnité si vous faites appel à une aide ménagère.

Il est également intéressant de souscrire une assurance complémentaire médecines douces : lorsque l’on tombe malade pendant la grossesse, il n’est pas toujours facile de se soigner et les remèdes naturels présentent une bonne alternative.

A noter que les caisses-maladie imposent un délai de carence pour les prestations de maternité qui peut aller de 9 mois à 2 ans. Si vous êtes enceinte et que vous bénéficiez déjà d’assurances complémentaires, renseignez-vous auprès de votre caisse-maladie pour savoir quelles prestations de maternité sont incluses. Les prestations d’assurances complémentaires sont très variables d’une caisse-maladie à l’autre.

Les prestations de l’assurance de base sont imposées par la LAMal et sont les mêmes dans toutes les caisses-maladie.