Bébé arrive bientôt et vous devez déjà vous poser la question du lieu où il viendra au monde. En Suisse, vous avez le choix entre accoucher au sein d’un hôpital public, en maison de naissance, en clinique privée ou encore à domicile.

Le choix dépend de vos motivations personnelles, de votre couverture d’assurance et surtout de la proximité. En effet, on vous recommande de choisir dans la mesure du possible un établissement proche de votre domicile. Vous ne voudrez pas, au moment de votre accouchement, rouler pendant des kilomètres avant d’arriver à destination. De plus, la proximité du lieu permet au papa de faire facilement des aller-retour pendant les quelques jours qui suivent l’accouchement.

Accoucher à l’hôpital

En Suisse, la plupart des femmes enceintes accouchent à l’hôpital. Accoucher au sein de la maternité d’un hôpital vous garantit à vous et à votre bébé une sécurité médicale en cas de complications. De plus, vous pouvez à l’hôpital vous faire poser une péridurale qui réduit considérablement les douleurs.

A l’hôpital, c’est généralement une sage-femme qui pratique l’accouchement. Si une complication survient, la sage-femme fait appel à un obstétricien qui est parfaitement équipé pour pratiquer une césarienne d’urgence ou pour poser des forceps/ventouses si besoin.

Tous les soins d’accouchement pratiqués à l’hôpital sont couverts par l’assurance de base. Sont couverts également les soins du nouveau-né en bonne santé pendant les jours qui suivent la naissance. A noter que si votre bébé tombe malade pendant sont séjour à l’hôpital, ce sera sa propre assurance maladie qui devra couvrir ses frais de santé. Il est possible d’assurer votre enfant jusqu’à 3 mois après sa naissance. Cependant, nous vous recommandons de l’assurer en prénatale, soit avant sa naissance.

Si vous disposez d’une assurance privée ou semi-privée, vous êtes assurée de pouvoir bénéficier d’une chambre à un ou deux lits pendant votre séjour à l’hôpital. Vous pouvez également choisir votre obstétricien ainsi que l’hôpital où vous allez accoucher, y compris si celui-ci n’est pas dans votre canton de domicile.

A noter que si vous accouchez en division privée ou semi-privée, pensez à souscrire avant la naissance une assurance complémentaire privée pour votre enfant également. Dans le cas contraire, s’il tombe malade pendant son séjour à l’hôpital, vous risquez d’être redevable de ses frais de santé.

Accoucher en clinique privée

Si vous disposez d’une assurance complémentaire privée ou semi-privée, vous avez également la possibilité d’accoucher en clinique. (Si vous ne disposez pas d’une assurance complémentaire, l’accouchement à lui seul vous coûtera plus de 6’000 francs, à vous de voir…)

Lorsque vous accouchez en clinique, c’est le plus souvent un gynécologue-obstétricien qui vous accouche, généralement celui qui a suivi votre grossesse.

La clinique est, comme un hôpital, tout à fait équipée pour répondre à des complications médicales éventuelles. Il y a souvent plus de personnel en clinique que dans un hôpital, ce qui permet aux patientes de bénéficier de davantage de confort.

A noter qu’il y aussi plus de « sur-médicalisation » en clinique qu’à l’hôpital. La pose d’une péridurale est quasiment systématique et le taux de césariennes est plus élevé qu’à l’hôpital (ce qui signifie que davantage de césariennes dites « de confort » y sont pratiquées).

Une patiente qui préfère un accouchement très naturel n’a donc pas intérêt à aller accoucher en clinique privée et préférera se tourner vers une maison de naissance.

Accoucher en maison de naissance

La maison de naissance permet à la femme enceinte d’accoucher « comme à la maison », c’est-à-dire dans un environnement familial, chaleureux et sécurisant. La maison de naissance vous permet d’accoucher le plus naturellement possible tout en bénéficiant d’une aide médicale.

L’accouchement en maison de naissance est pratiqué par une sage-femme. En cas de complication nécessitant une prise en charge médicale, un transfert vers l’hôpital le plus proche est organisé.

A noter qu’un accouchement en maison de naissance reste tout à fait naturel. Si les sages-femmes sont parfaitement formées pour pratiquer une suture périnéale, elles ne pratiquent pas de péridurale qui doit être posée par un médecin au sein d’un environnement hospitalier.

L’accouchement en maison de naissance est pris en charge par l’assurance maladie de base. Un supplément peut toutefois vous être demandé si vous souhaitez y séjourner plusieurs jours. Très souvent, les femmes qui accouchent en maison de naissance rentrent chez elles après quelques heures et bénéficient ensuite d’un suivi par une sage-femme à domicile.

Accoucher à domicile

Peu de femmes en Suisse font le choix d’accoucher à domicile même si c’était autrefois le mode d’accouchement le plus courant.

Si vous souhaitez accoucher à domicile, c’est tout à fait possible tant que vous êtes en bonne santé, que votre grossesse s’est bien déroulée et que vous ne présentez pas de contre-indications particulières.

Un accouchement à domicile se déroule avec l’aide d’une sage-femme, a priori celle qui aura suivi votre grossesse. Elle pourra venir vous aider dès le début du travail et vous assistera jusqu’à la fin de l’accouchement. Elle est tout à fait à même de pratiquer une suture en cas de déchirure. Si tout va bien, la sage-femme pourra vous laisser avec votre bébé et revenir régulièrement dans les jours qui suivent.

Accoucher à domicile permet de vivre un accouchement parfaitement naturel dans un cadre sécurisant et accompagnée de personnes de confiance. Si une complication médicale survient, un transfert peut être organisé vers l’hôpital le plus proche.

Le choix du lieu d’accouchement reste à l’appréciation de chacune. Dans tous les cas, il convient de se décider le plus tôt possible pendant la grossesse de façon à s’organiser au mieux.