Vous êtes enceinte et vous vous demandez s’il est vraiment utile d’opter pour une assurance prénatale pour votre futur bébé ? En effet, souscrire à une assurance pour bébé avant sa naissance peut paraître surprenant.

La vérité, c’est qu’il y a 5 avantages à souscrire une assurance prénatale. Les voici :

Premier avantage : il n’y a pas de questionnaire de santé

C’est certainement la raison la plus importante, c’est pourquoi nous l’avons mis en premier : aucun examen de risque n’est requis pour souscrire à l’assurance prénatale, même si le bébé présente des problèmes de santé après l’accouchement.

L’assurance de base LAMal étant obligatoire, les caisses-maladie n’ont pas d’autre choix que d’assurer la personne quel que soit son état de santé. A l’inverse, pour souscrire des assurances complémentaires, l’assuré doit remplir un questionnaire de santé détaillé, et sera soumis à l’acceptation de la compagnie. Avec l’assurance prénatale, bébé est exempté de cette formalité, même en souscrivant des assurances complémentaires.

Prenons un exemple : après la naissance, les parents s’aperçoivent que bébé est asthmatique. Si les parents ont opté pour l’assurance prénatale, aucun problème dans ce cas : bébé sera couvert malgré son affection respiratoire et la caisse-maladie n’aura pas d’autres choix que de couvrir l’enfant jusqu’à sa majorité,

A l’inverse, si les parents souhaitent souscrire des assurances complémentaires après la naissance, ils devront remplir un questionnaire de santé, et à cause de son asthme, le bébé sera refusé par la caisse-maladie.

La prénatale, c’est l’assurance de bien couvrir son bébé et ce, pendant toute son enfance.

Deuxième avantage : cela ne coûte pas plus cher

On le sait, les assurances coûtent cher !

Bonne nouvelle ! Une assurance prénatale coûte exactement le même prix qu’une assurance classique. Aucun surcoût n’est à prévoir.

On vous laisse vérifier à l’aide de notre calculateur en ligne le prix de l’assurance prénatale et celui d’une assurance maladie pour bébé.

Vous vous demandez alors si vous devez payer l’assurance au moment de la souscription (c’est à dire avant la naissance du bébé).

Re-bonne nouvelle : vous payer l’assurance au moment de la naissance de l’enfant, comme une assurance maladie classique.

Pas de coût supplémentaire et des couvertures assurées même en cas de problème de santé, l’assurance prénatale révèle bien des surprises !

Troisième avantage : vous bénéficiez d’avantages sur la prime

Les caisses-maladie n’hésitent pas à proposer des rabais ou des offres liées à l’assurance prénatale.

Par exemple, à l’heure où nous écrivons ces lignes, le Groupe Mutuel proposent certaines assurances complémentaires gratuites pendant 3 ans si les parents souscrivent l’assurance prénatale chez eux. Plutôt intéressant pour bénéficier d’excellentes couvertures à un prix malin !

De son côté, Helsana joue sur les rabais liés à la famille : si toute la famille est chez eux et que les parents ajoutent l’assurance prénatale, des rabais supplémentaires sont accordés. Toute la famille profite de très bonnes couvertures d’assurance maladie grâce à des primes défiant toute concurrence !

Quatrième avantage : bébé est mieux protégé

Grâce aux rabais offerts par les caisses-maladie et l’absence de questionnaire médical, on peut affirmer que bébé est mieux couvert avec l’assurance prénatale.

De plus, grâce à la franchise à 0.-, bébé sera assuré dès le premier franc dépensé, ce qui limite les frais engagés par les parents.

Cinquième avantage : plus vous souscrivez tôt, meilleures seront les couvertures

Vous l’avez compris, en cas de problème de santé, il sera compliqué pour l’enfant de bénéficier des couvertures d’une assurance complémentaire.

Grâce à l’assurance prénatale, l’enfant bénéficiera des assurances complémentaires dès sa naissance. Cela lui permettra donc de bénéficier des couvertures optimum proposées par la caisse maladie.

Par exemple, la plupart des enfants passe par la case orthodontie. Une assurance complémentaire est nécessaire pour se faire rembourser ce type de prestation. Certaines caisse-maladie vont alors rembourser en fonction du nombre d’années de couverture. Pour chaque année souscrite, la caisse aura mis un capital en réserve qui augmentera au fur et à mesure du temps.

Plus la complémentaire a été souscrite tôt, plus le capital sera élevé. Autant donc souscrire la complémentaire dentaire en même temps que l’assurance prénatale pour bénéficier des remboursements maximum !

Si vous souhaitez obtenir un tarif personnalisé ou des offres comparatives d’assurance prénatale, nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions.