L’assurance complémentaire hospitalière est importante pour tout le monde, y compris pour les enfants. 

En effet, l’assurance de base en Suisse ne couvre le séjour hospitalier qu’en division commune et ne vous laisse pas le libre choix du médecin. De plus, vous ne pouvez généralement être hospitalisé que dans votre canton de résidence.

Si votre enfant est hospitalisé, vous souhaiterez qu’il le soit dans de bonnes conditions. D’où l’importance de souscrire une assurance complémentaire hospitalisation.

Les offres en matière d’assurance complémentaire sont cependant très variées et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.

Quels niveaux de prestation pour l’assurance complémentaire hospitalière ?

La plupart des caisses-maladie en Suisse proposent 4 niveaux de prestations pour l’assurance complémentaire hospitalière :

  • L’assurance complémentaire « division commune dans toute la Suisse » : cette assurance hospitalière est la moins chère et permet à votre enfant de séjourner dans l’hôpital de son choix. Avec cette assurance, votre enfant séjournera en division commune et n’aura pas le libre choix du médecin.
  • L’assurance complémentaire « division semi-privée » : cette assurance complémentaire offre déjà un meilleur niveau de confort à votre enfant. Il pourra séjourner dans une chambre à deux lits et aura (généralement) le libre choix du médecin. Il peut séjourner dans la clinique ou l’hôpital de son choix.
  • L’assurance complémentaire « division privée » : cette assurance complémentaire est la plus chère et la plus confortable pour votre enfant. S’il doit séjourner à l’hôpital, il aura sa propre chambre. Il aura le libre choix du médecin ainsi que le libre choix de l’établissement (hôpital ou clinique).
  • L’assurance complémentaire « flex » : cette assurance complémentaire a l’avantage d’être moins chère que l’assurance « division privée ou semi-privée ». Elle permet au patient de choisir, au moment de l’entrée à l’hôpital, dans quelle division il va séjourner. Avec cette assurance, si votre enfant séjourne en division privée ou semi-privée, une partie des frais de séjour resteront à votre charge. Par contre, s’il séjourne en division commune, tout sera bien pris en charge. Avec cette assurance, vous pouvez également avoir le libre choix du médecin et de l’établissement.

Les caisses-maladie proposent souvent en plus l’option « rooming-in » qui prend en charge vos frais de séjour si vous souhaitez séjourner avec votre enfant à l’hôpital. (Cette option est généralement incluse d’office dans l’assurance complémentaire « division semi-privée » ou « division privée ».)

A quel moment souscrire l’assurance hospitalisation de mon enfant ?

Idéalement, l’assurance complémentaire hospitalisation de votre enfant doit être souscrite avant sa naissance, c’est-à-dire dans le cadre d’une assurance prénatale. Ainsi, s’il s’avère à la naissance que votre enfant a un problème de santé, la caisse-maladie ne pourra pas refuser de l’assurer.

Il ne faut pas oublier non plus que si vous comptez accoucher en clinique ou séjourner en division privée, votre enfant devra avoir la même assurance complémentaire que vous. En effet, s’il tombe malade pendant le séjour à la maternité et qu’il ne bénéficie pas de la même assurance que vous, une partie de ses frais de séjour resteront à votre charge.

Si votre enfant est déjà né, vous pouvez toujours souscrire une assurance complémentaire hospitalisation mais il vous faudra répondre à un questionnaire médical. Si votre enfant souffre d’un problème de santé, la caisse-maladie pourra émettre des réserves voire refuser d’assurer votre enfant.