fbpx

L’accouchement à domicile est de plus en plus populaire en Suisse. Cette alternative attire de plus en plus de femmes désirant vivre l’accouchement dans un environnement familier et intime, entourées de leurs proches. Alors, quels sont les avantages et les inconvénients de ce type d’accouchement ? Comment les frais sont-ils pris en charge ? Nous faisons le point.

 

Les avantages de l’accouchement à domicile 

L’accouchement à domicile, bien que minoritaire, a le vent en poupe ces dernières années. Il s’inscrit dans un mouvement de « retour au naturel », comme l’accouchement physiologique par exemple. Ainsi, accoucher dans le confort et la familiarité de son foyer est le choix que font de plus en plus de femmes chaque année en Suisse.

 

Accoucher dans un environnement familier et rassurant 

Loin du contexte impersonnel et médicalisé de l’hôpital, accueillir votre enfant au sein de votre foyer peut s’avérer être la meilleure alternative. Le fait de se sentir à l’aise dans un environnement familier aura tendance à diminuer considérablement le stress et l’anxiété, ce qui a un impact également sur le bon déroulement de l’accouchement. Au-delà de permettre un accouchement plus serein, accoucher à domicile vous octroie également plus de liberté en matière de déroulement des événements : vous n’êtes pas soumise aux interventions médicales systématiques et vous pouvez choisir les positions qui vous soulagent le plus. Cela favorise également le bon déroulement de l’accouchement puisque le choix de mouvements favorise la production d’hormones naturelles comme l’ocytocine, qui facilitent le travail et l’accouchement. Vous êtes actrice de votre accouchement et pouvez décider des interventions médicales et de l’utilisation d’analgésiques ou non en accord avec votre équipe médicale. Vous avez davantage de contrôle sur le déroulement des événements.

 

Une meilleure récupération post-partum 

En dehors du déroulement de l’accouchement, l’un des autres avantages d’accoucher à domicile est bien sûr la récupération post-partum. Tout se fait en douceur, dans un environnement familier et propice à la détente. Vous êtes entourée de vos proches qui peuvent vous aider à prendre soin de vous et de votre nouveau-né.

Le risque d’infections nosocomiales est également diminué. L’accouchement à domicile nécessite souvent moins d’interventions médicales (comme les césariennes, les épisiotomies ou les ruptures de la poche des eaux) en comparaison à un accouchement à l’hôpital, ce qui réduit le risque d’infections. L’hôpital est un environnement fréquenté par de nombreuses personnes, ce qui augmente le risque d’exposition à des bactéries et virus. À domicile, vous êtes dans un environnement familier et contrôlé, ce qui limite l’exposition aux agents pathogènes extérieurs.

 

 

Accoucher chez soi présente-t-il des risques ? 

Bien qu’offrant un certain nombre d’avantages, l’accouchement à domicile présente également des risques qu’il est important de connaître pour prendre une décision éclairée.

 

Complications imprévues et manque d’intervention médicale 

Comme n’importe quel accouchement, des complications imprévues peuvent survenir aussi bien pour la maman que pour le nouveau-né. Le principal risque d’accoucher à domicile est donc le manque d’intervention médicale ou un délai d’attente plus long avant intervention si ces situations surviennent, bien que la possibilité de se rendre à l’hôpital en urgence reste toujours possible.

Les complications les plus graves pouvant survenir sont :

  • L’hémorragie : C’est la complication la plus grave pouvant survenir lors d’un accouchement et peut s’avérer fatale si elle n’est pas traitée à temps.
  • La souffrance fœtale : Le bébé peut souffrir pendant l’accouchement, ce qui peut nécessiter une intervention médicale urgente.
  • Des déchirures importantes : Des déchirures du périnée ou d’autres tissus peuvent survenir pendant l’accouchement et nécessiter une intervention médicale.

L’absence de certains équipements médicaux peut limiter l’intervention médicale si l’une de ces situations survient. À l’hôpital, le délai de traitement sera généralement plus rapide.

 

Traumatisme et impact psychologique  

Chaque accouchement est différent puisqu’il est vécu par des femmes différentes entre elles. Aussi, si pour certaines femmes le fait d’accoucher à domicile permet une réduction du stress importante et un impact psychologique positif, pour d’autres femmes cela peut être tout le contraire, voire même traumatisant. L’absence du personnel médical et de l’environnement stérile d’un hôpital peut accentuer le sentiment d’incertitude et de vulnérabilité. L’éloignement des secours en cas de complications peut être une source d’anxiété supplémentaire et de culpabilité. Il est important de ne pas négliger l’impact psychologique que peut avoir le choix du lieu de son accouchement et de bien s’informer auprès du personnel médical avant de prendre une décision.

 

Lire aussi : Quelles démarches sont à effectuer avant mon accouchement ?

 

Accoucher à la maison en Suisse

Les conditions à remplir pour pouvoir accoucher à domicile en Suisse

1. Des conditions à bas risque 

Pour que l’accouchement à domicile soit possible, les premières conditions à remplir sont bien évidemment un taux de risque relativement bas, c’est-à-dire une grossesse qui se déroule sans complications majeures. Il ne sera pas possible d’accoucher à domicile en cas de grossesse multiple, par exemple, considérée comme à risque. Globalement, la mère doit se trouver en bonne santé, sans facteurs de risque accrus, et le bébé devra se trouver en position céphalique, c’est-à-dire tête en bas.

Dans certains cantons, une femme ayant déjà subi une césarienne ou souffrant de certaines pathologies ne pourra pas accoucher à domicile.

 

2. Suivi médical adéquat et présence de la sage femme 

Pour pouvoir accoucher à domicile, il sera indispensable de faire appel aux services d’une sage-femme agréée et expérimentée, qui devra accompagner la grossesse, effectuer les examens prénataux nécessaires, préparer l’accouchement et veiller à son bon déroulement. Nous vous conseillons de contacter votre sage-femme le plus tôt possible, et ce, quel que soit le lieu de votre accouchement. La présence d’une deuxième sage-femme est également envisageable pour apporter un soutien supplémentaire et peut même être parfois exigée par certaines caisses-maladies.

 

Lire aussi : Je suis enceinte, comment choisir ma sage-femme ?

 

3. Plan d’urgence 

Enfin, si vous envisagez d’accoucher en dehors du cadre hospitalier, il est indispensable d’établir un plan d’urgence en collaboration avec votre sage-femme. L’hôpital le plus proche devra être informé de votre accouchement à domicile pour être prêt en cas de transfert si des complications surviennent.

Posez toutes vos questions à nos spécialistes !

Faites le point avec un spécialiste dès aujourd’hui sur vos prestations maternité et les couvertures nécessaires pour votre enfant !

Contactez-nous et posez toutes vos questions gratuitement !

L’accouchement à domicile est-il couvert par la LAMal ? 

Tout comme l’accouchement à l’hôpital, l’accouchement à domicile est couvert par l’assurance maladie obligatoire (LAMal). Plus précisément :

    • Les honoraires de la sage-femme : La LAMal couvre les frais de la sage-femme pour l’accouchement à domicile, y compris les visites prénatales et postnatales.
    • Les médicaments et examens : Les médicaments et les examens nécessaires à l’accouchement à domicile sont également couverts par la LAMal.
    • Le transport en cas d’urgence : Si une complication survient pendant l’accouchement et que la mère doit être emmenée à l’hôpital, le transport est également couvert par la LAMal.
  • Les premiers soins sur un nouveau-né en bonne santé : En cas de complication, les frais supplémentaires ne rentrent plus dans les prestations maternité.

 

En revanche, même si l’assurance de base offre un certain nombre de prestations pour la grossesse, appelées prestations maternité, celles-ci restent limitées :

  • Dépassements d’honoraires de la sage-femme : La LAMal ne couvre que les tarifs de base et la sage-femme doit répondre à différents critères selon les caisses.
  • Certaines consultations prénatales et postnatales : La LAMal ne couvre pas toutes les consultations.
  • Soins complémentaires : Certains soins et pratiques ne sont pas couverts par l’assurance de base pour votre préparation à l’accouchement ou votre récupération post-partum.

Qu’il s’agisse d’un accouchement à domicile ou en milieu hospitalier, la souscription à une ou plusieurs assurances complémentaires est toujours vivement conseillée. Dans le cas d’un accouchement à domicile, l’assurance ambulatoire ou l‘assurance médecine douce peut s’avérer très utile et augmenter nettement votre niveau de prestation. 

Tous les frais ne sont pas couverts par votre assurance maladie et les assurances complémentaires vous offrent une certaine liberté et un certain confort pour vivre cet événement dans les meilleures conditions possibles. Mais attention à y souscrire bien avant votre grossesse, puisque la plupart de ces assurances sont soumises à des délais de carence !

 

Lire aussi : Assurances pour la grossesse : attention au délai de carence

3 assurances indispensables pour sa grossesse en Suisse

 

Les avantages de l’assurance prénatale en cas d’accouchement à domicile 

L’assurance prénatale présente de nombreux avantages quel que soit le lieu de l’accouchement. Elle favorise une meilleure prise en charge en cas de complications à la naissance, d’hospitalisation, de soins intensifs néonatals et de traitements médicaux spécifiques. De plus, avec l’assurance prénatale, la souscription aux assurances complémentaires se fait en prénatale et donc sans questionnaire médical, ce qui vous permet de choisir toutes les couvertures dont vous souhaitez que votre enfant bénéficie, et ce dès les premières heures de sa vie. Si vous souhaitez qu’il consulte un ostéopathe, par exemple, la souscription à une assurance complémentaire sera indispensable pour couvrir l’intégralité des frais.

Découvrir tous les avantages de l’assurance prénatale >

Préparez votre grossesse dès aujourd’hui!

N’attendez pas pour faire le point
sur vos couvertures d’assurance-maladie!

Pour bénéficier de tous les soins et du suivi médical de votre choix, pensez à anticiper votre grossesse en souscrivant aux assurances complémentaires dès aujourd’hui avec l’aide de nos spécialistes des prestations maternité !